Un Thaumatrope Paléolithique

Fiche technique

Catégories

SYNOPSIS

« En  1868 dans  l’abri  de  Laugerie  en Dordogne M.  Hardy retrouve une rondelle en os gravé sur les deux face. L’animal est représenté dans deux positions différentes, une sur  chaque  face  de  l’objet.  Debout  d’un  côté,  l’animal  semble  abattu  de  l’autre. Si  l’on  superpose  le  relevé  des  deux  faces  ou  les  photographies,  on constate  que  les  deux  corps  se  superposent  parfaitement  et  décomposent  le mouvement de l’animal. Nous avons eu alors l’idée que le pivotement rapide à 180° de l’objet  (allers retours)  devait  provoquer  un  effet  optique  tenant  compte  de  la persistance  rétinienne,  c’est à dire  la  capacité  de  l’œil  à  conserver  une  image  vue superposée  aux images  que l’on est en train de voir. Ainsi le mouvement  devait se recomposer visuellement  pour  l’observateur,  tel  un  dessin  animé, c’est le principe du thaumatrope.   Il restait à vérifier cette nouvelle hypothèse par l’expérimentation, la manipulation  de   l’objet   original   n’étant   pas   envisageable   pour   des   raisons   évidentes   de conservation.  Pour  cela,  nous  avons  choisi  de  reproduire  fidèlement  l’objet  en utilisant  les  mêmes  matériaux  et  outils  que  ceux  utilisés  par  les  hommes  du Paléolithique.   Fort de   son   expérience,   Florent   Rivère   a   procédé   à   cette expérimentation. » (Source Marc Azéma – Réalisateur du film)

Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *