La Révélation

Fiche technique

  • Court métrage - Comédie - Sci-Fi Série B
  • Réalisation : Vincent Diderot
  • Production : Ad Astra Films
  • Son : Fred Ambrosio
  • 12 min - HD - 2009
  • www.adastra-films.com

SYNOPSIS

Cinq extraterrestres ont un rêve en commun : rencontrer l’espèce humaine dans l’espoir de cohabiter un jour, mais craignant que leur apparence effraye les humains, Ils décident de réaliser un film « la révélation » qu’ils projetteront sur Terre dans l’espoir d’être accepté.

LE SON DE LA RÉVÉLATION

Une authentique série B ?

La Révélation est une comédie dont l’univers kitsch et décalé s’inspire des séries B de science fiction qui apparurent pendant l’âge d’or Hollywoodien. Ces films à petits budgets très populaires à la fin des années 50 sont appréciés pour leurs histoires pittoresques où la thématique de l’extra-terrestre est récurrente. Au delà de la volonté de s’inspirer de ce genre, et l’exercice de style consistant à récréer toute une iconographie, le film s’en approche d’autant plus qu’il en est allé du même mode de production, un budget limité, une petite équipe, décors bricolés à base de récupération, l’authentique « fond spatial » peint à la main, l’éclairage si particulier etc.. Faisant de la Révélation une authentique série B.

Concernant le son Il était important d’enregistrer tous les éléments du décor qui pourraient intervenir au moment du mixage (les sons seuls, les ambiances, et un travail particulier avec les 200 figurants présents lors de la scène du cinéma où l’objectif était d’enregistrer différent type de réaction (calme, agitation, rire, surprise, panique…)
Une Succession de mises en abyme

La mise en abyme au cinéma consiste à passer d’un espace diégétique à un autre (espace dans lequel se déroule l’action) en gros c’est le principe du film dans le film. Ainsi La Révélation est construit en une succession de mises en abyme opérant de nombreux changements de référentiels pour le spectateur. Au début on est dans une salle de cinéma, un film commence, puis on entre dans ce film, puis on se retrouve sur le tournage du film, puis au théâtre etc.. Il était donc important de souligner ces transitions d’un point de vue sonore, en procurant une signature propre à chaque espace notamment avec le travail des ambiances, réverbes, et des fonds d’air (ambiance neutre d’un lieu)
Une comédie

Le ton comique, l’univers kitch et très marqué du film ont permis une grande liberté dans utilisation des sons, on cherche pas le réalisme mais plutôt l’effet comique ou caricatural. Ce fut très amusant de créer l’ambiance de la soucoupe en s’inspirant des vieux films sci-fi. De même la scène du public qui mange des pop-corn en rythme a nécessité plusieurs paquets de biscottes en post prod afin d’enregistrer le coté croustillant mixé par la suite avec des sons de marche militaire pour donner un coté martial, rythmé et lourd. D’autre part un soin particulier à été apporté aux voix transformées des extra terrestres.

PRIX

  • Cinefantasy  **BEST SCI-FI SHORT FILM**
  • Festival Vidéo d’Orléans  **SPECIAL MENTION – ARTISTIC CREATIVITY**
  • Ankara International Film Festival 2010 Most Promising Director
  • DaKINO International Film Festival 2010  Grand Jury Prize
  • Festival of Nations, Austria 2011 Golden Bear
  • Granada International Festival of Young Filmmakers 2011  Best Live-Action Short
  • Sleepwalkers’ Student Film Festival 2010  Best Fiction
  • Valley Film Festival 2010 Audience Award

SELECTIONS EN FESTIVALS

  • Puchon International Fantastic Film fantastic : PIFAN (South Korea)
  • Festival FANTASIA (Canada)
  • Festival international de science fiction Utopiales (France)
  • Fantastik Film Festival (Sweden)
  • Film Palace Fest Festival (Bulgaria)
  • GRANADA – Festival internacional de jóvenes realizadores (Spain)
  • Festival of Nations (Austria)
  • International  Short Film Festival of Detmold (Germany)
  • Festival  Internacional de Filmets (Spain)
  • Ankara International Film Festival(Turkey)
  • Festival OFF-COURT (France)
  • Festival Écran Libre (France)
  • Underground Film Festival Montréal (MUFF)
  • B-EST IFF 2010 (Bucarest, Romania)
  • Valley Film Festival (USA)
  • DaKINO IFF (Romania)
  • Festival du court métrage de Rouen, Le Courtivore (France)
  • Festival des 24 courts (France)
  • Festival Prototype (France)
  • Festival Vidéo d’Orléans (France)
  • The Northern Wave International Film Festival (Iceland)
  • Rencontres de court métrage de Cabestany (France)
  • Festi’Valloire 2010 (France)
  • CINAMBULE (France)
  • Festival du film de Saint-Paul-Trois-Châteaux  (France)
  • KINOFEST – International Digital Film Festival (Romania)
  • VYMEDIA – Festival International de courts et longs métrages (France)
  • Festival International Ciné sans filet (France)
  • SELLULOÏD (France)
  • Festival du film court d’Angoulême (France)
  • Besancourt (France)
  • Malescorto (Italy)
  • Festival international du film court et long métrage « La Papiermülhe » (France)
  • Bunter Hund 2010 (Germany)
  • Fantasy Short Film Festival (Brazil)
  • BRNO 16 (Czech Rep.)
  • Curtopia 2010 (Spain)
  • SLEEPWALKERS (Estonia)
  • Independent Days Film Fest (Allemagne)
  • Dragui-Court (France)
  • Cinemabrut (France)
Partager

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *